PUBLICATIONS

Bref !

« Petite épistémologie de la thérapie brève et stratégique illustrée par l’exemple. BREF (comment faire pour que ça change vite et durablement avec Palo Alto) » (que l’on appelle entre nous « Bref », parce que ça va plus vite), présente les prémisses, concepts, et fondateurs de notre modèle, en l’illustrant avec des cas, parfois des métaphores ou des histoires imagées, tirées de la pratique de l’auteur.

Mon ado, ma bataille.

À partir de 15 cas cliniques, Emmanuelle Piquet, psychopraticienne spécialiste des adolescents, nous montre comment gérer les principales situations de souffrance avec nos ados. Avec une posture hyperpragmatique issue de l’École de Palo Alto : apaiser la relation plutôt que vouloir (en vain) apaiser l’adolescent. Et cela fonctionne. Une autre façon d’être en relation avec eux, à la fois plus souple, plus harmonieuse et bien plus constructive. Simple, intelligent, efficace.

Je me défends du harcèlement

Le harcèlement peut prendre plusieurs formes et avoir plusieurs visages. Contrairement aux idées reçues, les victimes et les harceleurs ne présentent pas un profil type, et les situations de harcèlement sont avant tout alimentées par la peur et la vulnérabilité. Ce livre présente 15 situations d’enfants victimes de harcèlement qui trouvent des idées, des solutions, pour réagir et s’en sortir. Et ce, grâce à Emmanuelle Piquet qui a mis au point une stratégie de parade, (l' » effet boomerang  » ou les  » flèche de résistance « ), qui peut s’adapter à chaque situation. C’est actif, dynamique, très original et profondément efficace !

Faites votre 180° !

Votre patron vous tétanise depuis des années, votre ado vous provoque pour la centième fois, vous vivez avec un jaloux pathologique à qui vous n’en pouvez plus d’expliquer que non, vous ne couchez pas avec le voisin du quatrième…

Tous ces conflits, tensions, souffrances ont un point commun : ils se répètent, à l’identique, alors même que vous avez tout essayé pour y mettre fin. Mais avez-vous vraiment tout essayé ?

Dans ce livre, Emmanuelle Piquet propose une méthode qui part d’un principe fondamental : c’est souvent ce que nous mettons en place pour résoudre un problème qui l’aggrave. La solution pour vous changer la vie existe : elle se situe à exactement 180°. Un virage subtil que l’auteur nous apprend à pratiquer à travers 18 situations de la vie courante.

Te laisse pas faire !

Les codes de la cour de récré sont clairs :
1) Les problèmes se règlent d’abord entre enfants.
2) Celui ou celle qui déroge à cette règle à partir du CM1 perd considérablement de sa « popularité ».

Quand les parents, voulant bien faire, volent au secours de leur enfant, ils prennent alors le risque d’aggraver les choses. Dans ce livre aussi intelligent que pragmatique, à contre-courant des idées reçues, Emmanuelle Piquet nous indique la bonne posture : ne pas se mettre entre le monde et l’enfant ou l’adolescent, ne pas le surprotéger, mais l’aider à se défendre par lui-même.

Sans exagérer ni nier la violence, donnons plutôt à nos enfants la capacité de faire face !

Des contes thérapeutiques pour passer certains caps difficiles.

«Quand Joséphine m’embête, c’est-à-dire environ dix à vingt fois par jour, et que je crie pour lui dire d’arrêter, c’est moi qui me fais disputer.
Quand je le dis à maman, elle répond : «Gaspard, tu es bien grand maintenant pour avoir des câlins et assez grand aussi pour ne pas te disputer avec ta sœur, qui est très petite et moins forte que toi.» (…) «j’ai dit à Léa qu’un jour, si la justice n’est pas rétablie dans la famille, je vais prendre ma valise, mes livres et ma DS et je vais partir là où ils ne me trouveront pas» (…) Alors Léa a réfléchi et elle m’a dit : «Tu sais, Lily Rose, ma meilleure amie de tout l’univers ? »
«Oui», j’ai dit
«Et ben, quand elle a eu un problème, elle est allée sous l’escalier de l’infirmerie, qui est un endroit magique, et elle a plus son problème. Peut-être que tu devrais essayer».

A quoi ça sert de vivre si on meurt à la fin ?

Une petite fille interroge sa famille : sa petite soeur, son grand frère, sa cousine, ses parents, ses grands-parents sur la finalité de la vie.

Chacun y répond selon sa personnalité, avec humour et tendresse. Une façon optimiste d’aborder une question existentielle.