Professionnels de l’enfance

Epistémologie
Relations
Apprentissages
Observation
Supervision collective

VOUS SOUHAITEZ AMELIORER VOTRE PRATIQUE AVEC DE NOUVEAUX OUTILS

En tant que professionnel de l’enfance (pédiatre, médecin scolaire, psychologue scolaire, infirmier scolaire, éducateur, médiateur, avocat, CPE, assistant social, assistante maternelle, puéricultrice…) vous êtes parfois démuni dans la relation d’aide avec les enfants et les familles.

Au Chagrin Scolaire, nous vous aidons à adopter une vision relationnelle et stratégique des situations, accessibles alors, à une solution pragmatique.

Nous vous ferons partager notre manière de traiter les souffrances relationnelles (souffrances liées à la cour de l’école) et celles liées aux apprentissages à l’aide du Modèle de Palo Alto .

Vous pourrez soit vous inscrire au Diplôme Universitaire que nous animons conjointement avec l’Université de Bourgogne (plus d’infos ici), soit suivre  :

  • Le module EPISTEMOLOGIE afin de comprendre les prémisses théoriques du Modèle de Palo Alto. (obligatoire pour suivre les modules suivants)

Puis, selon vos besoins : 

  • Le module RELATIONS (2×2 jours)
  • Le module APPRENTISSAGES (2x2jours)
  • le module OBSERVATION (5 jours d’observation de séances de thérapie, commentées par un formateur)

Nous souhaitons vraiment pouvoir doter rapidement les professionnels de l’enfance d’outils pragmatiques et résolutoires. Nous vous accompagnerons ensuite via la supervision si vous le souhaitez.

 

 

MODULE ÉPISTÉMOLOGIE

I – Quels penseurs à l'origine de l'Ecole de Palo Alto ?

  • a- Le père fondateur : Gregory Bateson
  • b- L’influence de Milton Erickson
  • c- Création du MRI : Don Jackson
  • d-Quelques génies cliniciens : Dick Fisch/John Weakland/Karin Schlanger...
  • e- Le communicant : Paul Watzlavick
  • f- La nouvelle garde en Europe francophone

II – Des fondements issus de différents courants scientifiques et philosophiques concrétisés en outils d'intervention très pragmatiques

  • a. La cybernétique : la circularité est plus adaptée à l'analyse des problèmes humains que la linéarité causale. Est-ce par ce qu'il ne travaille pas que l'on prend l'enfant en charge ou bien parce qu'il est pris en charge qu'il ne se donne pas la peine de travailler ? Est ce parce qu'on le harcèle que cet enfant se renferme ou parce qu'il se renferme qu'il se fait harceler ?
  • b. La systémique : un élément d'un système ne peut pas en contrôler la totalité, les systèmes se contentent souvent de changements de niveau 1 pour ne pas risquer l'explosion. Souvent, les enfants et leurs parents font toujours plus de la même chose en croyant faire des choses opposées (comme la punition et la récompense qui ne sont que les deux faces d'une même médaille qui dit : "travaille !")
  • c. Le constructivisme : le problème, ce n'est pas le problème, mais la perception qu'on en a. Dans le domaine de la souffrance scolaire, comment par exemple modifier la perception qu'un parent a du problème pour apaiser sa souffrance et celle associée à la relation avec l'enfant ?
  • d. La théorie de l’information : c'est l'information qui nous intéresse, dans son contenu et surtout dans son indice (ce qu'elle indique implicitement) et dans le fait qu'elle crée une différence dans la communication.

PRÉSENTATION ET MISE EN SITUATION À PARTIR DES 8 ÉTAPES DE LA THÉRAPIE BRÈVE

  • a. Quel est le problème relationnel que rencontre l'enfant précisément? Qui fait partie du système pertinent ? (qui est impacté et qui a de l'impact ?)
  • b. Comment mobiliser un enfant pris dans le cercle vicieux de la souffrance scolaire relationnelle ?
  • c. Qu'est-ce ce qui a déjà été mis en oeuvre par les différents acteurs du système pour tenter de résoudre le problème (par les parents, par l'Institution, par l'enfant lui-même)
  • d. Quel est le message implicite/explicite envoyé par ces différentes tentatives de régulation qui n'ont visiblement pas résolu le problème d'apprentissage ?
  • e. Comment construire un mouvement thérapeutique susceptible de bloquer ces vaines tentatives de régulation, acceptable par l'enfant, par ses parents, par l'Institution ?
  • f. Quelles sont les émotions associées au problème de harcèlement chez les différents acteurs du système, comment les utiliser ou les apaiser pour qu'elles n'entravent pas le travail thérapeutique ?
  • g. Quelle est l'action la plus écologique et la plus efficiente à proposer à l'enfant qui lui fasse opérer un 180° par rapport à ce qu'il faisait précédemment et qui va modifier les interactions de façon générale ?

ENTRAÎNEMENTS, JEUX DE RÔLE ET SUPERVISION SUR LES DIFFÉRENTES ÉTAPES DE LA GRILLE DE LA THÉRAPIE BRÈVE

I- Analyse et entraînement à partir de cas du C-Sco

  • a.  Indifférence, Isolement, Rejet.
  • b. Cas de harcèlement symbolique, physique.
  • c. Racket.
  • d. Harcèlement et réseaux sociaux.
  • e. les relations parents/enseignants conflictuelles.

II- Mises en situation.

27&28 février et 26&27 mars 2018

PRÉSENTATION ET MISE EN SITUATION À PARTIR DES 8 ÉTAPES DE LA THÉRAPIE BRÈVE

  • a. Quel est le problème d'apprentissage précisément, en quoi et pour qui est-ce un problème?
  • b. Qui est prêt à se mobiliser pour le résoudre? Qui faut-il éviter de mobiliser car cela serait contre-productif ?
  • c. Qu'est-ce ce qui a déjà été mis en oeuvre par les différents acteurs du système pour tenter de résoudre le problème (par les parents, par l'Institution, par l'enfant lui-même)
  • d. Quel est le message implicite/explicite envoyé par ces différentes tentatives de régulation qui n'ont visiblement pas résolu le problème d'apprentissage ?
  • e. Comment construire un mouvement thérapeutique susceptible de bloquer ces vaines tentatives de régulation ?
  • f. Quelles sont les émotions associées au problème d'apprentissage chez les différents acteurs du système, comment les utiliser ou les apaiser pour qu'elles n'entravent pas le travail thérapeutique ?
  • g. Quelle est l'action la plus écologique et la plus efficiente à proposer au(x) patient(s) qui aille dans le sens du mouvement construit en (e)?

ENTRAÎNEMENTS, JEUX DE RÔLE ET SUPERVISION SUR LES DIFFÉRENTES ÉTAPES DE LA GRILLE DE LA THÉRAPIE BRÈVE

I- Analyse et entraînement à partir de cas du Chagrin Scolaire
  • a. Pannes scolaires
  • b. Problèmes de concentration/procrastination
  • c. Trac/stress au moment des évaluations
  • d. Décrochage
  • e. Phobies scolaires
II- Mises en situation.

Pour s'inscrire à ce module, les participants ont suivi au moins  le module EPISTEMOLOGIE du Chagrin Scolaire  (voire un autre afin de mieux profiter de ce dispositif) et souhaitent observer en live notre manière de travailler.
Comme au MRI de Palo Alto, nous disposons d’une salle de formation attenante à un cabinet de consultation. Grâce à notre système vidéo, vous êtes au cœur de la relation thérapeutique tout en suivant le travail d’un thérapeute expérimenté :
  • Vous observez des séances de thérapies commentées en direct par un formateur qui commente et décrypte l’intervention pour souligner la stratégie utilisée en vue de résoudre le problème.
  • Vous intégrez ainsi de façon vivante et immédiate toute la puissance et la finesse du modèle de Palo Alto.
Le Chagrin Scolaire présente l'avantage de vous faire observer des séances aussi bien généralistes que spécialisées en souffrances dans le domaine scolaire. Cette spécialisation vous permet en outre d'observer :
  • un très large éventail d'émotions (angoisse, colère, culpabilité, tristesse, plaisir) car les problématiques liées au domaine scolaire génèrent, notamment chez les parents , des arcs-en ciel émotionnels très étendus.
  • des interventions directes (comment armer un enfant qui se fait harceler dans la cour de l'école) et indirectes (comment aider une maman à responsabiliser son enfant).
  • des interactions très singulières (parents/enfants, enseignants/classe, parents/enseignants, enseignants/enfants, enfants/enfants, adolescents/adolescents).
  • des visions du monde très différentes sur ces territoires ô combien complexes et générateurs d'émotions que sont ceux des enfants et des adolescents
  • et enfin le plaisir de voir des enfants arrêter de souffrir et s'ouvrir à nouveau au monde.

Pour s'inscrire à ce module, les participants ont suivi au moins le module EPISTEMOLOGIE et un des deux modules RELATIONS ou APPRENTISSAGES.

Lors de ces supervisions d'une durée de 3 heures, vous pouvez amener un ou deux cas qui vous posent problème pour les décortiquer et trouver une stratégie adaptée ; ou tout simplement assister à la supervision des situations apportées par d'autres participants. Ce sont en moyenne 6 à 8 cas qui sont supervisés par l'animatrice pendant une séance.

Vous bénéficiez ainsi d'une formation en direct de 3 heures et découvrez d'autres situations que les vôtres.

Tarifs


PARTICULIERS ENTREPRISES
LYON ET SA RÉGION 400 € TTC 600 € TTC
AUTRES LIEUX 500 € TTC 700 € TTC
×

Tarifs


PARTICULIERS ENTREPRISES
LYON ET SA RÉGION 800 € TTC 1100 € TTC
AUTRES LIEUX 1000 € TTC 1300 € TTC
×

Tarifs


PARTICULIERS ENTREPRISES
LYON ET SA RÉGION 800 € TTC 1100 € TTC
AUTRES LIEUX 1000 € TTC 1300 € TTC
×

Tarifs


Durée : 5 jours

PARTICULIERS ENTREPRISES
1000 € TTC 1200 € TTC
×

Tarifs


90 euros pour 3 heures avec un ou deux cas à superviser 70 euros pour 3 heures sans cas à superviser. ×

Prochaines sessions

7 et 8 septembre 2017



×

Prochaines sessions

15 & 16 janvier et 5 & 6 février 2018


×

Prochaines sessions


×

Prochaines sessions

10 février, 25 février, 09 mars, 16 mars, 30 mars 2016


×

Prochaines sessions

les lundis de 11H à 14h : 26 septembre, 31 octobre, 28 novembre, 09 janvier, 13 février, 13 mars, 10 avril, 22 mai.


×