La thérapie brève

Pragmatiques par nature, les praticiens formés et supervisés au Chagrin Scolaire consultent tous selon les prémisses rigoureuses de la thérapie brève et stratégique issue de l’Ecole de Palo Alto.

Nous fonctionnons sur le mode de la résolution de problèmes « ici, maintenant » en tentant de briser les cercles vicieux entre eux et les autres et parfois entre eux et eux-mêmes dans lesquels sont enfermés nos patients.

L’idée à la fois simple et géniale qui sous-tend en effet toute l’approche clinique des penseurs de l’École de Palo Alto est le constat que c’est souvent ce que nous mettons en place pour tenter de résoudre le problème qui l’aggrave, ainsi souvent que la souffrance qui y est associée. Comme si nous mettions des bûches sur un feu pour l’éteindre, générant ainsi bien involontairement de magnifiques flambées de ce fameux problème, alors que nous visons évidemment l’inverse. C’est ainsi que comme le disait Watzlavick : « le problème, c’est la solution ».

Les praticiens formés et supervisés au Chagrin Scolaire vont donc proposer aux enfants, adolescents, parents, enseignants, professionnels de l’enfance qu’ils reçoivent en consultation des « prescriptions » comportementales pour qu’ils arrêtent de mettre des bûches dans le feu. Car pour arrêter de faire quelque chose, il est souvent beaucoup plus facile de faire autre chose à la place.

À l’instar de l’équipe du Mental Research Institute, nous fixons un maximum de dix séances à nos consultations et travaillons le plus souvent possible en groupe. C’est ainsi que nous offrons à nos patients qui le souhaitent la possibilité de bénéficier du cerveau collectif de notre équipe par l’intermédiaire de notre système vidéo intégré.

En consultant au Chagrin Scolaire, vous êtes assuré du respect rigoureux des prémisses de l’École de Palo Alto, du travail de praticiens fréquemment supervisés et d’une spécialisation unique en France de cette approche dans le domaine de la souffrance en milieu scolaire.